Groupe de travail


GT 01 – Éducation des adultes

Coordination: Prof. José Peixoto Filho (Universidade de Itaúna e UFF); Prof. Joaquim Luís Alcoforado (Universidade de Coimbra)

Programme: La formation et le changement de carrière e des parcours de vie sur la vie adulte; choix de carrière dans le contexte du monde du travail; des conflites des générations au travail; des effets de changement técnologique dans l’éducation de adultes.

GT 02 – Identité professionnelle

Coordination: Profª Dra. Vanessa de Andrade Barros (UFMG); Prof. José Newton Garcia de Araujo (PUC-Minas); Profª. Fabiana Goulart (UNA)

Programme: Rapport identité et travail; Identité professionnelle et reconnaissance sociale; Construction subjective et identité professionnelle; Formation initiale et continue; Construction  identitaire; Technologies de l’information et de identité professionnelle.

GT 03 – Formation profissionnelle et compétences requises de l’ingénieur

Coordination: Profa. Dra. Adriana M. Tonini (CEFET-MG/ UFOP)

Programme: Le monde contemporain, mis à l ‘«ère de la connaissance”, présente un scénario de compétition entre les organisations et par conséquence, le marché du travail demande des travailleurs de plus en plus efficaces, polyvalents et compétents.

Le progrès technologique et la mondialisation ont influés sur les caractéristiques du marché, changeant aussi la demande des professionnels. Ajouté à cela les changements dans la forme de la production et de nouvelles exigences sociales, qui renforcent la nécessité d’un nouveau profil de professionnel de l’ingénierie, et fait du besoin de changement un sujet récurrent dans le milieu académique, au Brésil et à l’étranger.

Dans les années 1990, le débat sur le profil de l’ingénieur dans le nouveau millénaire a intensifié et le terme «compétence» est venu occuper une place prépondérante dans les études du profil de l’ingénieur contemporain, à la fois en Europe et aux États-Unis, alors qu’étaient lancées des grandes études pour définir quelles sont les compétences requises de l’ingénieur et quelle est la nécessité de réformer le système éducatif.

Alors, l’université a un engagement avec la société et l’étudiant, de fournir une éducation qui favorise les conditions pour les professionnel d’entrer et de rester dans le marché du travail, et dans ce contexte, il est essentiel que les compétences soient développées au cours des études universitaires, et soient compatibles avec celles qui sont nécessaires pour leur performance professionnelle. Il est à noter que cela ne signifie pas que l’objectif de l’éducation est de répondre exclusivement aux exigences du marché du travail, et réaffirme aussi l’importance d’un formation généraliste, humaniste et critique.

Dans ce scénario, il devient important d’identifier et d’analyser les compétences que l’ingénieur moderne doit développer en tant que professionnel tels les ingénieurs directement impliqués dans les processus de travail, la fabrication de produits et de prestation de services, dans plusieurs secteurs économiques du monde mondialisé.

GT 04 – Travail, savoir et expérience 

Coordination: Profa. Dra. Maria Clara Bueno Fischer (UFRGS); Profa. Dra. Maristela Vargas Losekann (Faculdade de Ciências da Saúde do Grupo Hospitalar Conceição (FACS-GHC) e Escola Técnica GHC

Assistants: Doutoranda Mariana Cavaca Alves do Valle; Doutoranda Neusa Maria da Silva; Ma. Vanessa Aparecida Alves

Programme: Travail, activités, praxis, expérience. Identités, valeurs et cultures profissionelles. Politique, travail et mémoire. Transmission, apprentissages techniques et travail. Travail et diversité – genre, génération, nécessités spéciaux, ethnies, santé, travail et politique. Actions collectives et travail. Expérience, language et travail. Analyse du travail, analyse de l’activité.

GT 05 – Economie sociale, solidaire et autogestion

Coordination: Profª Dra. Bianca Lima Costa (UFV); Prof. Dr. Maurício Sardá (UFRPE); Prof. Dr. Carlos Roberto Horta (UFMG); Profa. Dra. Aline Mendonça dos Santos (Univ. Católica de Pelotas); Prof. Dr. Washington José de Souza (UFRN)

Programme: L’émergence de l’économie sociale et solidaire dans une perspective historique. Economie sociale et solidaire: concepts et expériences. Travail associé, coopératif et autogéré. Politiques publiques pour le travail associé. La construction du champ politique de l’économie sociale et solidaire. Economie sociale et solidaire et développement territorial. Economie sociale et solidaire et démocratie participative sur les lieux de travail et société. Economie sociale et solidaire et féminisme. Des problèmes et les potentialités de coopératives, associations, banques communautaires, entreprises sociales, mutuelles, entreprises autogérées, etc. Economie sociale et solidaire et agroécologie. Économie solidaire et peuples et communautés traditionnels. Les réseaux cooperative et chaînes productives solidaires. Économie sociale et solidaire, commercialisation et achats institutionnels. Droit du travail et coopérativisme. Economie sociale et solidaire et ses intersections: économie populaire, économie du travail, économie plurielle, économie des ouvriers.

GT 06 – L’éducation rurale et moviments sociaux

Coordination: Prof. Dr. Samuel Pereira Campos (UEPA); Prof. Dr. Marcio Gomes (UFV); Prof. Dr. Edgard Leite de Oliveira (UFV)

Programme: Cette table ronde abordera les questions de l’éducation en milieu rural et les mouvements sociaux ruraux de discussions par des chercheurs travaillant dans l’État du Pará. L’expérience de l’éducation rurale aujourd’hui dans le sud et le sud du Pará, il est, en un sens, le résultat de lutte pour la terre détenue par les travailleurs ruraux de la décennie de 1970. Dans cette région, selon les données de l’INCRA, il existe 505 établissements projets avec quelque 80.000 familles dans une zone avec plus de 4 millions d’hectares. Le débat sur l’éducation et les expériences en milieu rural aujourd’hui vécue de la mise en œuvre de cours techniques en agriculture et en agroécologie et Licence en éducation en milieu rural, pour l’alternance dans l’IFPA Campus rural et UNIFESSPA, entre autres, est le résultat de lutte des paysans pour la terre, avec l’appui de diverses entités. Dans les discussions de la table ronde, partager également les résultats de la recherche dans cette région de l’État, en expliquant le rôle des références aux acteurs qui composent le Forum d’éducation rurale de Pará, rurales mouvements sociaux, les universités et les secteurs du gouvernement (Etat et des municipalités). Seront également discuté de la précarité de la réalité éducative rencontrés par les sujets de la zone et la position concernant le règlement qui établit la relation entre la population et les mouvements sociaux ruraux avec l’Etat et les universités au cours de la mise en œuvre du domaine des politiques de l’éducation aujourd’hui. De même, ils étendront processus de matérialisation de cours Degré complet dans l’éducation Field of UNIFESSPA, en se concentrant particulièrement partenaires historiques contextes de l’éducation des élèves, rendue possible par l’alternance de formation-spaces fois sous la direction des questions suivantes : ce qui signifie que le cours produit pour les processus de politique et de formation? Comment le cours contribue à la consolidation d’un champ de connaissances formulé dans la tension qui alimente et entraîne la conception de la formation des enseignants sur le terrain.

GT 07 – Nouvelles configurations du travail urbain et rural

Coordination: Prof. Dr. Luciano Rodrigues Costa (UFV); Prof. Dr. Cláudio Roberto de Jesus (UFRN); Prof. Dr. Lucio Alves de Barros (UEMG)

Programme: Flexibilization du travail; informalité et dérèglement des lois du travail; restructuration productive, sous-traitance, nouvelles configurations du travail rural et urbain; travail informel et ses interfaces entre le clandestin et l’illicite; relations de travail et emploi; travail domestique; travail et genre et travail et migrations.

GT 08 – Travail, la politique et les luttes sociales

Coordination: Profª. Dra. Patrícia Vieira Trópia (UFU); Prof. Dr. Davisson C. C. de Souza (UNIFESP)

Programme: L’objectif du groupe de travail est de stimuler les discussions entre les chercheurs de l’Amérique Latine de différents domaines de connaissances intéressés à discuter le travaux dans ses plus diverses formes (travail formel, informel, précaire, externalisé), le chômage et la politique. Organisations de travailleurs, ses formes, les instruments de lutte et de revendications politiques sont des thèmes bienvenues. Serait également pertinente à la thématique du GT présente: l’impact des politiques du gouvernement dans la lutte et les droits des travailleurs, l’impact des changements économiques et politiques au sein des organisations de travailleurs (principalement les syndicats), la question du chômage et du mouvement des chômeurs et la relation entre le mouvement syndical et les autres mouvements sociaux. Intéressé à attirer la recherche enquêter sur les luttes politiques des travailleurs au Brésil et en Amérique latine.

GT 09 – Américanisme, travail et éducation

Coordination: Prof. Dr. José Geraldo Pedrosa (CEFET-MG); Prof. Dr. Flávio Raimundo Giarola (CEFET-MG)

Programme: La recherche théorique ou empirique sur la modernité, la modernité et la modernisation (Europe) contre l’américanisme américanisation et Americanisms (États-Unis): culturel, économique, politique, social, entre l’ancien et le nouveau monde. Conséquences de l’américanisme au Brésil: l’industrialisation du XXe siècle, dans la culture de masse, la religion et la religiosité, dans les établissements d’enseignement, les médias, la culture d’entreprise, la science, les comportements sociaux et individuels, les habitudes alimentaires, en vêtements, l’architecture et d’autres. Relations tacites et contractuelles entre les Etats-Unis d’Amérique et la République fédérative du Brésil. Participation de l’américanisme dans l’enseignement scolaire brésilienne. Américanisme et de l’éducation technologique au Brésil.

GT 10 – Métiers et professions

Coordination: Prof. Dr. José Geraldo Pedrosa (CEFET-MG); Profa. Dra. Renata Bastos Ferreira Antipoff (IFMG); Prof. Dr. Antônio de Pádua Nunes Tomasi (CEFET-MG); Profa. Dra. Matilde Agero Batista (UFSJ)

Programme: La sociologie classique insiste sur l’importance du processus de formation des identités collectives au travail. Chercheurs contemporains montrent que ces identités sont associées à la production et l’organisation des inégalités sociales. Dans ce groupe doivent être discutées les relations entre les identités professionnelles et occupationnelles et les inégalités entre différents groupes sociaux. Arts, artisanat et le professionnalisme dans divers environnements; scolarité et les pratiques scolaires des activités manuelles, l’enseignement des métiers et professions à travers l’éducation à distance; histoire de la formation professionnelle, les politiques publiques de formation professionnelle; diplômes, expérience.

GT 11 – Santé, éducation et travail humain

Coordination: Prof. Dr. Davidson Passos Mendes (UNIFEI); Prof. Dr. Luiz Felipe Silva (UNIFEI); Prof. Dr. Geraldo Fabiano de Souza Moraes (UNIFEI)

Programme: Aspects historiques et conceptuels de la pathologie du travail/santé au travail. Détection des problèmes de santé liés au travail. Santé des questions de santé et les principaux modèles de causalité. Condition set la nature des risques ergonomiques d’organisation du travail et sa relation à la santé des travailleurs. Réduction et élimination de la nocivité du travail: les politiques publiques en matière de santé et sécurité au travail. Les stratégies de prévention, la gestion des risques et des changements technologiques. Contributions de l’ingénierie de sécurité et d’ergonomie pour la réduction et l’élimination de dommages au travail. La participation des travailleurs dans l’assainissement de l’environnement et des conditions de travail. L’enseignement professionnel. Formation et compétences humaines. Stratégies de gestion des risques.

GT 12 – La jeunessse et le marché du travail de l’école au boulot: les conséquences pour la reproduction sociale brésilienne

Coordination: Prof. Dr. Diogo Henrique Helal (FUNDAJ); Profa. Dra. Jesuína Maria Pereira Ferreira (UNIFBV)

Programme: L’inégalité sociale brésilienne se mantient parmis les générations à partir d’un processus pernicieux, c’est-à-dire, l’entrée précoce des jeunes au marché du travail. C’est à partir de ce fait social – qui devient un système vicieux – que se font de plus en plus restrintes les chances d’un accès digne aux emplois. Ceci dit, l’investissement en éducation doit être considéré ayant une valeur en soi-même, bien entendu: l’aprentissage des jeunes. En plus, il faut y reconnaître que les niveaux d’éducation populaire sont déterminants, pas seulement pour le dévélopement économique qu’elle engendre, mais aussi pour la qualité de vie en soi-même. Dans ce sens, pour la litérature académique et pour les gens de la géstion publique, les années de scolarisation en dépit de leur qualité sont vues tout simplement comme une raison pour l’acèss au marché. Le groupe de travail auquel nous nous engageons se dédie justement à l’étude du passage école/boulot, quelque soit l’age d’entrée à l’emploi et le niveau de scolarisation considéré.

GT 13 – Enseignement, apprentissage et relation sociale et humaine dans le contexte de la zone rurale et des communautés riveraines

Coordination: Prof. Dr. Esequiel Gomes da Silva (UFPA); Profa. Dra. Sandra Maria Job (UFPA)

Programme: Les problèmes relatifs à l’éducation au Brésil, de façon générale, sont encore des défis à surmonter au XXIe siècle. Dans ce sens, de manière spécifique, ce GT accueillera des discussions concernant les défis et les avancements relatifs au contexte éducationnel de l’enseignement de base au supérieur localisés dans la zone rurale et dans les communautés riveraines. On comprend ici, en tant que contexte éducationnel, l’enseignement, l’élève, les conditions de travail du professeur, les rapports de genre, l’interaction professeur-élève, l’infrastructure des écoles, les modes de transport, la formation et qualification des enseignants et des thèmes semblables. Dans une perspective interdisciplinaire, l’objectif est de connaître et réfléchir aux plusieurs réalités éducationnelles qui (sur)vivent aux marges des grands centres urbains.

GT 14 – Travail et politiques publiques

Coordination: Profa. Dra. Roberta Carvalho Romagnoli (PUC Minas); Profa. Dra. Cláudia Maria Filgueiras Penido (PUC Minas); Profa. Dra. Izabel Christina Friche Passos (PUC Minas).

Programme: Discussion du travail quotidien des techniciens et des équipes dans les politiques publiques de santé et de l’assistance sociale. La multi détermination de la vulnérabilité et ses effets sur la gestion du travail. Le champ de force et les tensions et ses analyse à partir idées de René Lourau, Michel Foucault et Gilles Deleuze et Félix Guattari.

GT 15 – Récits d’expérience: professionnalité et reconnaissance

Coordination: Profa. Dra. Maria da Conceição Passeggi (UFRN); Prof. Dr. Herve Breton (Université de Tours/França); Prof. Dr. Elizeu Clementino de Souza (UNEB); Profa. Dra. Ecleide Cunico Furlanetto (UNICID)

Programme: La notion de professionnalité représente, de nos jours, un tournant important dans le monde du travail, car elle implique nécessairement un retour sur la subjectivité. En ce sens, les expériences d’apprentissage (professionnel, social, existentiel) constituent une base pertinente de réflexion, susceptible de favoriser une meilleure compréhension de la formation et de la façon dont l’humain s’approprie de ses expériences et en tire des leçons, susceptibles de redimensionner la perception de lui-même et du monde de la vie, et de lui permettre une plus grande satisfaction personnelle et professionnelle, éthiquement responsable. Le groupe de travail propose de rassembler des chercheurs dont les études sont ancrées dans les récits de l’expérience (écrits, oraux, numériques, audiovisuels), utilisés à des fins multiples: a) comme méthode de recherche qualitative; b) en tant que dispositif de formation et de réinvention de soi; c) un outil d’évaluation institutionnel (récits autobiographiques universitaires, dossiers de reconnaissance des savoirs et des compétences (RSC), lettres d’intention …), en les rapprochant de différents approches qui se sont multipliés dans les sciences humaines, sociales et de la santé. L’objet du débat focalise sur les aspects épistémologiques, les questions théoriques et méthodologiques liés à la mémoire, à la subjectivité, à l’identité (professionnelle, de genre …) qui émergent des récits d’expérience comme entrées pour la recherche, la formation, la compréhension de l’inclusion dans la culture et la vie professionnelle. Le groupe de travail vise à renforcer le mouvement biographique et ses réseaux de recherche existants dans tout le pays.

GT 16 – Relations ethnique-raciale, travail et éducation

Coordination: Profa.  Dra. Silvani dos Santos Valentim (CEFET-MG)

Programme: Ce groupe de travail vise à approfondir, dans une perspective interdisciplinaire, les thèmes des relations raciale-ethnique, travail et l’éducation. Il est par la culture que les êtres humains donnent un sens à leurs actions comme un acte qui va au-delà d’un système de douanes, car il est l’objet de l’intervention humaine. Ethnicité et les relations raciales nous permettent d’affiner notre compréhension de la façon dont la diversité est présente dans les établissements d’enseignement, au travail et dans la société. Surtout est une occasion pour interroger les pratiques d’exclusion, discriminatoires et racistes. Ce groupe de travail réunit des chercheurs sur l’éducation, de la culture et des relations raciales dans les communautés traditionnelles, les communautés noires et indigènes, quilombolas, les pêcheurs et les communautés côtières, entre autres, dans son interface avec le travail et l’éducation, et en vertu de l’éducation professionnelle et technologique.

GT 17 –  Enseignement, formation et développement professionnel

Coordination: Prof. Dr. Dalmi Alcântara (IFB); Prof. Dr. Éder Alonso Castro (IFB)

Programme: Travail: de la pratique à la praxis pédagogique. Le développement des identités, des valeurs et des postes professionnels des enseignants. Relation entre les identités professionnelles, la reconnaissance sociale et l’éthique professionnelle. Culture, travail et identité professionnelle de l’enseignant. L’éthique comme mécanisme d’appréciation et reconnaissance professionnelle des enseignants. Les défis de l’enseignement du travail et de la diversité culturelle. Actions collectives et valorisation du travail professionnel. Analyse des conditions de travail des professionnels de l’éducation. La construction historique-culturelle du travail pédagogique. L’importance des technologies de l’information, la communication dans la formation de l’identité et les pratiques professionnelles des enseignants. Les contributions éthiques et professionnelles des éducateurs dans le choix et la formation professionnelle des étudiants. Conflits entre générations de professionnels dans l’environnement de travail pédagogique.

GT 18 – Études sociales du travail, de la technologie et de la spécialisation: développement des compétences en milieu de travail

Coordination: Prof. Dr. Francisco de Paula Antunes Lima (UFMG); Prof. Dr. Rodrigo Ribeiro (UFMG)

Programme: Ce groupe de travail a pour objectif de discuter de la recherche théorique et d’intervention sur les relations entre formation et pratique professionnelle. La différence entre les compétences acquises dans le cadre de la formation initiale et les compétences professionnelles est largement reconnue, de même que les difficultés pour passer de l’école à l avie professionnelle. Nous proposons dans ce groupe de travail de discuter de thèmes situés à l’interface entre l’école et le travail, tels que:

1) les spécificités des connaissances scolaires et des compétences professionnelles;

2) les relations entre connaissances et compétences théoriques et connaissances situées ou pratiques;

3) connaissances et concepts pragmatiques;

4) compétences transversales et compétences transférables;

5) instruments, objets intermédiaires ou objets de frontières et situations d’apprentissage qui favorisent la transition entre école et la vie professionnelle.

GT 19 – Travail et formation professionnelle dans les domaines de l’Information et de la culture

Coordination: Prof. Dr. André de Souza Pena (UFMT); Profa. Dra. Gabriela Belmont de Farias (UFCE) 

Programme: Les domaines du travail d’information et du travail culturel: les acteurs, les scénarios, les compétences requises. Organisation, processus et relaciones du travail dans des environnements informationnels et culturels tels que: archives, bibliothèques, musées, centres culturels, centres de documentation et d’autres environnements similaires. La société de l’information; les rapports entre technologie et travail. Le marché du travail dans les métiers de la culture et de l’information. La santé des travailleurs dans les domaines ci-dessus. La formation professionnelle dans les domaines de l’information et de la culture: les limites, les domaines disciplinaires impliqués, les paradigmes éducatifs en vigueur, les études comparatives.  Le travail dans l’information et la culture en tant que domaine de recherche: les approches et les méthodologies.

GT 20 – Activité, geste, technique et technologie

Coordination: Profa. Dra. Lucília Machado (UFMG)

Programme: L’approche historico-culturelle à l’activité. La structure de l’activité. Activité pédagogique. Gestes, outils et signes en tant que médiateurs de l’activité humaine. La technique comme acte traditionnel efficace. La technologie en tant que science humaine. Les langues techniques. Objets techniques et subjectation. Significations sociales et sens personnel. Geste, conditions de l’exercice de l’activité en tant que processus d’humanisation et de formation humaine.

GT 21 – Philosophie de la technique et la technologie

Coordination: Prof. Dr. José Aravena (UFJF); Prof. Dr. Bruno Vasconcelos de Almeida (PUC-MG)

Assistant: Ma. Juliana Pereira

Ementa: O GT “Filosofia da Técnica e da Tecnologia” propõe uma reflexão acadêmica transdisciplinar entre a filosofia da tecnologia, o atual cenário das profissões técnicas/tecnológicas, e outros campos de conhecimento, com o objetivo de problematizar questões contemporâneas acerca da técnica e da tecnologia. As relações entre tecnologia e política, economia, cultura, ciência e subjetividade estão entre as preocupações do grupo. Pretende-se discutir desde a conceituação e a relação entre os conceitos técnica e tecnologia, até a sua articulação dentro dos diversos contextos profissionais (como é o caso das engenharias e outras profissões de caráter inventivo-produtivo), considerando os diversos campos do desenvolvimento tecnológico atual e suas repercussões na orientação dos processos formativos e normativos, na promoção de políticas públicas, nos efeitos no emprego/desemprego ou nas dinâmicas econômicas dominantes e alternativas. São bem-vindas contribuições de todas as áreas que tratem, desde a perspectiva da filosofia da técnica e da tecnologia, assuntos relativos à indústria 4.0, sociedade 5.0, antropoceno, transumanismo  e ainda contribuições em torno de autores clássicos da área, bem como produções recentes que problematizem o cenário atual de inquietações e incertezas, como por exemplo, os algoritmos e o universo digital, as relações entre tecnologias e neoliberalismo, as biotecnologias, a relação da filosofia com as engenharias, o intenso investimento de captura das subjetividades contemporâneas, a cultura material e dos objetos, as narrativas e imaginários que circundam as disputas tecnológicas.
Palavras-chave: Filosofia da Técnica e da Tecnologia. Trabalho. Transdisciplinaridade. Subjetividade. Políticas Públicas.

GT 22 – Analogies, métaphores et modèles (A&M) dans l’éducation des enseignants et la formation professionnelle pour le monde du travail

Coordination: Prof. Dr. Ronaldo Luiz Nagen (CEFET-MG); Prof. Dr. Ivo de Jesus Ramos (CEFET-MG); Prof. Dr. Alexandre da Silva Ferry (CEFET-MG)

Programme: Ce groupe de travail propose d’examiner les thèmes suivants: pratiques éducatives et formatrices en sciences; dans la technologie et les arts impliquant l’utilisation de A & M, ainsi que l’application systématique, dans l’utilisation de A & M, dans des environnements d’éducation et de formation professionnelle pour le monde du travail. Il aborde également l’utilisation de l’A & M dans les processus: enseignement et apprentissage; diffusion et socialisation du développement scientifique et technologique; Il vise également à discuter et à diffuser les nouveaux rôles attribués à A & M pour la formation professionnelle et pédagogique à la praxis pédagogique, à la cognition et à l’heuristique.

GT 23 – Savoirs et expériences des travailleurs

Coordination: Prof. Dr. José Newton Garcia de Araújo (PUC Minas)

Programme: Pour ce groupe de travail nous proposons de discuter quelques pratiques et interventions dans les milieux de travail. On part de l’hypothèse selon laquelle, dans le quotidien des organisations, les travailleurs accumulent des savoirs et expériences singulières et deviennent donc les sujets les plus capables d’analyser les conditions et/ou l’organisation pathogène des processus de travail. Ils peuvent ainsi contribuer énormement aux propos de changement des situations de souffrance au travail. Quoique d’autres approches théoriques et méthodologiques retiennent cette même hypothèse, on prétend privilégier ici les recherches et interventions fondées sur les théories cliniques du travail, soit l’ergologie, la psychodynamique du travail, la clinique de l’activité et la psychosociologie du travail.

GT 24 – Gestes professionnels et interculturalité

Coordination: Prof. Dr. M. Sébastien Pesce (Université d’ Orléans/França); Profa. Dra. Lucília Machado (UFMG); Prof. Dr. Antônio de Pádua Nunes Tomasi (CEFET-MG); Prof. Dr. Hervé Breton (Université de Tours/França)

Programme: Pourquoi observer et étudier les gestes professionnels. Éléments conceptuels à penser le geste professionnel. L’engendrement geste dans l’action. Le langage du geste. Situation de travail, situation professionnel et geste. Significations sociales des gestes professionnelles. Attribution de sens personnelle aux gestes professionnels. Le processus de développement des gestes professionnels. La transmission des gestes professionnels. Gestes professionnels préconstruites. Posture professionnelle et geste. Identité professionnelle et geste. Éléments performatifs du geste professionnel. Gestes scolaires. Gestes disciplinaires. Le prescrit et le réel. Genre et style. Routines professionnelles. Défis dans et de l’appropriation du geste professionnel. Culture, diversité, multiculturalisme, transversalité, interculturelisme et geste professionnel.

GT 25 – Pédagogies alternatives et innovations sociales

Coordination: Prof. Dr. M. Sébasien Pesce (Université d’ Orléans/França); Profa. Dra. Lucília Machado (UFMG); Prof. Dr. Antônio de Pádua Nunes Tomasi (CEFET-MG); Prof. Dr. Hervé Breton (Université de Tours/França)

Programme: Nous proposons de mettre au travail les conditions, les déterminants théoriques, les formes méthodologiques, ainsi que les effets des pédagogies alternatives, plus précisément lorsqu’elles concernent les adultes : il peut s’agir de pédagogies en formation d’adultes, mais aussi dans le cadre d’interventions sociales, communautaires, de projets de développement local. Pour cette raison, nous nous intéresserons particulièrement aux pédagogies alternatives comme ressource à des projets d’innovation sociale. Du point de vue de la démarche, nous désirons travailler la question des pédagogies avant tout en nous appuyant sur des expériences pédagogiques réelles, c’est-à-dire sur la présentation et l’analyse d’expérimentations pédagogiques qui ont été conçues et animées, ou bien observées, par les participants du GT. Un autre enjeu est de considérer des expérimentations qui ont été développées sur les divers terrains culturels/géographiques représentés par les membres : notamment Amérique du sud, Europe, Canada. Un autre enjeu est pour nous de mener l’analyse de ces expérimentations en utilisant notamment comme cadre de réflexion les apports (qu’ils soient théoriques ou méthodologiques) des grands penseurs, praticiens et courants pédagogiques.

GT 26 – Pratiques de litteratie: identite et exercice du metier d’enseignant

Coordination: Profa. Dra. Leiva de Figueiredo Leal (UFMG); Prof. Dr. Cláudio Humberto Lessa (CEFET-MG)

Programme: Nous nous proposons de débattre des éléments constitutifs de l’identité de l’enseignant à partir de ses pratiques discursives et de son rôle d’enseignant, en ce qui concerne l’importance de sa formation initiale et continue afin d’arriver à des pratiques pédagogiques bien informées; le rôle des théories et applications du concept de ‘littératie’ pendant l’exercice du métier d’enseignant et les influences de l’identité de l’enseignant dans la gestion de réseaux d’échanges pendant l’exercice de la profession.

GT 27 – Formation des enseignants à l’enseignement professionnel

Coordination: Profa. Dra. Maria Rita Neto Salles Oliveira(CEFET-MG)

Programme: L’objectif du GT est de discuter des aspects de la formation des enseignants pour la modalité d’éducation professionnelle, dans les contextes étroitement liés de la contemporanéité et les dispositions légales concernant ce sujet au Brésil. Les caractéristiques de la contemporanéité, de la relation entre le contexte historique, les politiques publiques, les lois et les pratiques sociales, en plus des conditions actuelles de la formation en question, seront abordées. Le GT accueillera la présentation des résultats d’études et de recherches ou d’expériences et des propositions d’innovation réussies sur la formation des enseignants à l’éducation professionnelle.

GT 28 – Division sexuelle des travaux et des relations de genre: défis actuels et interactions entre la science et la technologie (ST) et la éducation profissionnelle et technologique

Coordination: Profa. Dra. Raquel Quirino (CEFET-MG)

Assistant: Doutoranda Mislene Aparecida Gonçalves Rosa

Programme: Le groupe de travail (GT) a pour objectif de problématiser l’éducation professionnelle et technologique, ainsi que la production et l’utilisation de la science, de la technique et de la technologie au travail, ayant les relations de genre constituant des objets d’étude dans des découpes spécifiques. Sont locus de ces discussions les espaces de travail et les établissements d’enseignement. Recherche à discuter des interlocutions, des dialogues, des corrélations, des avancées et des défis des relations de genre et de la diversité sexuelle dans les relations de travail avec leurs divisions; dans l’éducation professionnel et technologique et dans la production et l’utilisation de la science et de la technologie dans la société.

Mots-clés: Division Sexuelle du Travail; Relations de Genre; Diversité Sexuelle; Science et Technologie; Éducation Professionnelle et Technologique. 

GT 29 – Travail d’esclave contemporain

Coordination: Prof. Dr. Luciano Rodrigues Costa (UFV); Profa. Dra. Flávia Moura (UFMA); Prof. Dr. Braulio Figueiredo Silva (UFMG)

Programme: Formes de domination et soumission du travail. Servitude pour dettes; travail exhaustif et travail dégradant. Concepts sociologiques et juridiques. Migrations et déplacements. Le crime; manque de garantie des droits et de la dignité humaine. Toilettage et dénonciation de conditions analogues à l’esclavage. Le rôle des institutions réglementant le droit du travail, les défis et les limites des politiques publiques pour contrôler cette forme d’exploitation du travail au Brésil et dans le monde.

GT 30 – Environnements d’apprentissage et technologies appliquées à l’éducation: pratiques éducatives et formation des enseignants à l’enseignement professionnel et technologique

Coordination: Prof. Dr. Ivo de Jesus Ramos (CEFET-MG); Profa. Dra. Maria Adélia da Costa (CEFET-MG)

Programme: Concepts d’environnements d’apprentissage; Environnement d’apprentissage en ligne; Environnement d’apprentissage en classe; Culture artisanale dans l’enseignement professionnel et technologique (EPT); Pratiques professionnelles des enseignants; Pratique pédagogique en enseignement et apprentissage; Pratiques et technologies éducatives; Applications de l’intelligence artificielle dans des projets éducatifs; Pratiques pédagogiques et pédagogiques dans les systèmes intelligents; Projets d’intelligence artificielle dans l’éducation; Préparation de projets pédagogiques; Pratiques éducatives; Projet intégré de pratiques éducatives dans les espaces scolaires et non scolaires; Pratique pédagogique et enseignement; Théorie et pratique des relations dans la formation des enseignants; Enseignement novateur; Pratique réflexive; Méthodologie pédagogique de la pratique pédagogique; Méthodologie active dans les pratiques éducatives et la formation des enseignants; Pratiques innovantes en éducation, projets et pratiques éducatives en neurosciences; Neuroscience et formation des enseignants; Pratiques éducatives dans la formation des enseignants; Pratique d’enseignement, programme d’études et formation des enseignants à l’EPT; Formation des enseignants pour l’éducation de base – Lycée et EPT.

GT 31 – Ergonomie, santé mentale et résilience: des défis pour le 21ème siècle

Coordination: Prof. Dr. Fernando Toledo Ferraz (UFF); Prof. Dr. Isaac José Antonio luquetti dos Santos (CNEN/IEN e UFRJ/PEA)

Programme: Les systèmes de travail ne cessent de gagner en complexité.  L’augmentation de la complexité se produit dans plusieurs dimensions, pas seulement dans la technologie.  Les changements dans le travail nécessitent de nouvelles compétences, de nouveaux modèles d’organisation et peuvent entraîner de nouveaux risques.  Ce groupe de travail vise à approfondir le débat sur ces questions.  Les approches en la matière seront l’ergonomie, la résilience et la santé mentale.

GT 32 – Travail précaire et pandémie de Covid-19

Coordination: Profa. Dra. Ediméia Maria Ribeiro de Mello (Associação Brasileira de Pesquisadores em Economia Solidária); Profa. Dra. Lucília Machado (UFMG)

Programme: La pandémie de Covid-19 est arrivée au Brésil à la mi-février 2020 et a eu des impacts majeurs sur les travailleurs des secteurs productifs les plus touchés par les mesures d’isolement social, ainsi que sur les travailleurs informels, à l’ère des politiques néolibérales. Les premiers sont menacés par la réduction des activités et la réduction des revenus et du chômage qui en résulte, face à une réalité de perte des droits légaux dans les relations de travail. Les travailleurs informels (environ 38,3 millions de personnes, selon l’IBGE) souffrent de voir leurs sources de survie réduites, voire éliminées, car la réalisation de leur demande dépend souvent de l’approche physique des clients et / ou des fournisseurs. La plupart de ces travailleurs, privés de réserves pour faire face à des crises, ont le choix entre s’exposer à la contagion ou être privés de besoins indispensables. Pour les chômeurs, peu couverts par la législation du travail, les options incluent l’adhésion au groupe informel ou l’accueil par des réseaux de solidarité, à un moment où ils peuvent être confrontés aux mêmes problèmes. Ce GT propose de débattre des implications de la pandémie et de ses associations avec la grave crise économique du capitalisme actuel pour, en particulier, ces deux groupes de travailleurs. Il est proposé de stimuler la réflexion sur les moyens de faire face à cette situation difficile, en mettant l’accent sur les politiques publiques (santé, revenus et éducation), du point de vue de leurs capacités qualitatives et quantitatives pour les sauvegarder efficacement. Ainsi, l’objectif est d’apporter des analyses et des diagnostics sur le scénario défavorable sans précédent de la société brésilienne, ainsi que des suggestions et des justifications pour l’amélioration des politiques publiques qui répondront aux populations les plus vulnérables en crise.